Revendications - Communiqués de presse

Location au Québec: le choix des aînés influencera le marché 

Le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL) réagit au rapport de la SCHL concernant les caractéristiques des ménages québécois.

Selon la SCHL, il y a de moins en moins de ménages, mais de plus en plus de personnes âgées de 75 ans et plus qui risquent de retourner en logement. Le RPHL est heureuse de la stabilité potentielle concernant le nombre de clients dans le monde locatif, suite au rapport de la SCHL concernant les caractéristiques des ménages québécois et le marché de demain. Bien que le Québec reste la province ou il y a la plus de locataires au Canada, cette proportion est en continuelle baisse depuis des années. En surplus, nous vivons globalement une diminution continuelle du nombre de ménages. Selon la SCHL, la tendance à l'augmentation des ménages composés d'une personne ne peut qu'augmenter avec le vieillissement de la population. Les locataires seraient potentiellement séduits par la vie en logement pour les caractéristiques mieux adaptés à leurs besoins. "Nous restons optimiste sur les tendances du marché, devant le vieillissement de la population qui devrait rééquilibrer le marché qui est très difficile actuellement, avec un taux d'inoccupation provincial de 4,3%", selon Martin Messier, Président.

... Lire plus
 
09 juin 2016

Décision AirBNB : Un jugement qui confirme les obligations du locataire lors d'une sous-location 

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) entrevoit dans le jugement rendu par Me Anne Mailfait, juge administrative, entre 9177-2541 QUÉBEC INC. et son locataire QUAN SHENG LI que cette décision vient rappeler au locataire ses obligations lors de la sous-location d'un logement.

"Effectivement, Il s'agit d'un décision intéressante pour les propriétaires car elle vient préciser que les sous-locations du type que l'on retrouve sur internet, que ce soit à court ou long terme, doivent être soumises à l'approbation du propriétaire et que le défaut de le faire ouvre les recours en résiliation du bail. Cette décision nous permet également de conclure que la location commerciale n'est pas permise ouvrant également le recours en résiliation du bail." selon Martin Messier, Président du RPHL.

Ce n'est pas nouveau, mais à l'ère de l'internet, il est fort pertinent de se le rappeler.

... Lire plus
 
10 mai 2016

Dépôt de garantie : RCLALQ accuse les propriétaires de logements locatifs d'être des abuseurs! 

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) s’indigne des accusations du RCLALQ concernant le dépôt de garantie.

Le RCLALQ traite les propriétaires de logements locatifs d'abuseurs : «Selon le RCLALQ, légaliser cette pratique deviendrait la source d'abus de la part de propriétaires.»

Le RPHL rappelle au RCLALQ que les propriétaires de logements locatifs gèrent un parc immobilier de plus de 1 300 000 logements locatifs., qu'ils fournissent un toit sur la tête de millions de locataires et qu'ils prennent un soin particulier à gérer financièrement et humainement leur immeuble.

... Lire plus
 
20 avril 2016

Révision des programmes SHQ : Une réforme oui, mais de nouveaux logements sociaux non! 

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives(RPHL) se réjouit d'entendre le Ministre des affaires municipales responsable de la Régie du Logement, Martin Coiteux, annoncer vouloir réformer les programmes de la Société d'Habitation du Québec (SHQ). Le RPHL espère que cette réforme pourra s'orienter vers l'aide à la personne et non vers une multitude de constructions de logements sociaux.«Le marché locatif québécois connaît une crise. Les taux d'inoccupation augmentent sans cesse depuis quelques années, donc de nombreux logements sont déjà disponibles et permettraient dès aujourd'hui à des milliers de locataires de se loger de façon convenable et respectant leur budget grâce au supplément au loyer.» selon Martin Messier, Président du RPHL.

... Lire plus
 
19 avril 2016

RPHL: Le RCLALQ fait erreur: la Régie applique la loi, les propriétaires sont malmenés 

Selon le RCLALQ, les locataires ne peuvent pas parler pour défendre leurs causes de non-paiement. Mais dans plus de 95% des causes de non-paiement, aucun locataire ne se présente. Il est donc difficile d'avoir un droit de parole! «En fait, si un dépôt de garantie existait tant pour le loyer que pour les dommages faits au logement, la Régie aurait plus de temps! Il est navrant de constater que les propriétaires doivent dépenser autant d'argent, d'énergie et de temps pour un simple non-paiement de loyer», ajoute M. Messier.

... Lire plus
 
06 avril 2016

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) continue à s'opposer vigoureusement au projet de loi 492 

Le RPHL se désole que Québec Solidaire revienne à la charge dans la suite de son projet de loi 492 visant à restreindre drastiquement, encore, les droits des propriétaires. Le projet de loi veut empêcher la reprise ou l'éviction de certains locataires entre le 1er décembre et le 31 mars ainsi que restreindre la reprise de logement ou l'éviction pour les locataires âgés de 65 ans ou plus, obligeant les propriétaires à leur trouver un logement qui correspond à leurs besoins. Le RPHL s'est déjà clairement opposé à l'ensemble du projet devant l'Assemblée nationale, en octobre dernier.

... Lire plus
 
01 avril 2016

Remaniement ministériel : Monsieur le Ministre le monde du logement a besoin de vous! 

Le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL) souhaite la bienvenue à Monsieur Martin Coiteux dans le monde du droit locatif.

Le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL) espère que M. Coiteux entreprendra de réelles réformes qui faciliteront l'accès à la Régie, diminueront les délais et surtout protègeront les propriétaires de logements locatifs.

Rappelons que M. Pierre Moreau, ancien ministre des affaires municipales, en tant que responsable de la Régie du logement, avait nommé quatre greffiers spéciaux pour entendre les demandes en recouvrement de loyer et de résiliation de bail qui ne sont pas contestées par les locataires à Montréal, Laval et Longueuil.

... Lire plus
 
28 janvier 2016

Régie du logement : 35 ans d'une méthode désuète qui donne une mauvaise perception des propriétaires de logements locatifs  

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) ne peut que s'offusquer du manque de courage des différents gouvernements qui depuis 35 ans refusent obstinément de réformer la méthode de calcul de la Régie du logement.

 Cette année plus que les autres, la perception des locataires face aux augmentations de loyer sera faussée.

 ''Des propriétaires d'immeubles qui chauffent à l'huile ou au gaz enverront aussi des avis d'augmentation de loyer car ils auront eu de fortes hausses de taxes, d'assurance et de travaux majeurs effectués.''

... Lire plus
 
22 janvier 2016

Budget de la Ville de Sherbrooke : Un cadeau dont les propriétaires se seraient passés! 

Le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL) regrette qu'encore une fois, les propriétaires n'aient d'autre choix que d'augmenter leurs loyers pour l'année qui vient, seulement pour suffire aux augmentations de taxes de la Ville: un beau cadeau à la veille des Fêtes!

Avec une augmentation de taxes adoptée de l'ordre de 4,77% , combinée à une augmentation des valeurs au rôle de l'ordre de 7,5%, voire 7,8% de variation de la valeur imposable pour les immeubles de six logements et plus, c'est énorme à subir, pour les propriétaires, mais également pour les locataires.

... Lire plus
 
22 décembre 2015

Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives : le marché locatif a-t-il atteint le point de non retour avec un taux d'inoccupation à 5.8%? 

Angoisse, problèmes financiers à venir?
Selon la SCHL, le taux inoccupation de la RMR de Sherbrooke a atteint 5.8% en 2015 alors qu'il était déjà trop élevé à 5.4% en 2014.
La RMR de Sherbrooke est au dessus de la moyenne au Québec de 4.3% d'inoccupation.

Les loyers sont en moyenne à 592$, une variation de seulement 1.1% par rapport à l'an passé. Et même avec des loyers inférieurs à la moyenne du Québec (712$), le taux d'inoccupation décrit une situation préoccupante.

... Lire plus
 
16 décembre 2015
Copyright RPHL