Taxes municipales à Sherbrooke : Hausse moyenne de presque 6% alors qu'il y avait eu gel de taxes en 2019!

Taxes municipales à Sherbrooke : Hausse moyenne de presque 6% alors qu'il y avait eu gel de taxes en 2019!

Sherbrooke, le 17 décembre 2019 --- Suite aux fortes hausses de taxes annoncées par la Ville de Sherbrooke, le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) souhaite rappeler aux propriétaires de logements locatifs que les avis d'augmentation de loyer envoyés à leurs locataires devront refléter la hausse subie par leurs comptes de taxes.

"Selon le formulaire de calcul d'augmentation de loyer émis chaque année par la Régie du logement, chaque propriétaire doit faire le calcul réel et ce calcul comprend la différence entre le montant des taxes de l'année précédente et celui de l'année en cours. selon Martin Messier, président du RPHL.

Donc pour l'année 2020, il faudra calculer la différence entre l'année 2019 et le compte de taxes à recevoir pour 2020.

"Les propriétaires de logements doivent attendre de connaître la hausse de leurs comptes de taxes pour 2020 avant d'envoyer leurs avis d'augmentation de loyer. Cette attente est primordiale car la hausse imposée par la ville de Sherbrooke aura un impact déterminant sur l'augmentation envoyée en 2020 aux locataires" d'ajouter le RPHL.

"Le propriétaire qui n'osera pas augmenter le loyer pour récupérer les taxes se trouvera à diminuer ses revenus et à empiéter sur son budget de rénovation. Il faut rappeler que les taxes ne sont qu'une partie des dépenses d'un propriétaire", ajoute Martin Messier.

Cette augmentation sera difficile à assumer par les propriétaires de logements et ceux-ci seront pontés du doigt par les locataires lorsqu'ils recevront leurs avis d'augmentation de loyer.

"On ne le répétera jamais assez : la méthode désuète et vieille de presque 40 ans de la Régie du logement doit être réformée! Les propriétaires indiquent dans leur calcul d'augmentation de loyer la hausse des taxes subie pour l’immeuble. Les propriétaires doivent donc porter la décision de l’administration municipale puisqu'on leur impose le rôle de percepteur de la taxe pour la ville.

Aussi, si un propriétaire souhaite appliquer cette augmentation sur plusieurs années c'est impossible car tout ce qui n'est pas réclamé lors de l'année en cours est impossible à demander les années suivantes selon les règles appliquées par la Régie du logement.

Rappelons que le taux de la taxe foncière a augmenté de 20,42 % à Sherbrooke au cours des sept dernières années.


Le RPHL existe depuis plus de 35 ans et défend les droits et intérêts des propriétaires de logements locatifs de l'Estrie et de la Haute-Yamaska, tout en offrant une panoplie de services à ses membres.

17 décembre 2019
Copyright RPHL