Le RPHL rappelle aux locataires que le loyer est payable le 1er avril 2020 malgré la COVID-19

Le RPHL rappelle aux locataires que le loyer est payable le 1er avril 2020 malgré la COVID-19

Montréal, le 30 mars 2020 --- À deux jours du 1er avril, le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) rappelle aux locataires que le loyer est payable le 1er avril 2020.

Nous considérons que les propos tenus par certaines associations de locataires sont inacceptables et ne font que semer la discorde entre les propriétaires et les locataires.

Certains propriétaires ont réussi à reporter certains échéances hypothécaires mais ce n'est pas le cas de tous. Il faut remplir plusieurs critères et surtout, ces paiements ne seront pas annulés.

Si l'institution financière accepte, les paiements sont seulement reportés c'est à dire qu'ils seront à payer plus tard avec les intérêts augmentés qui seront aussi en conséquence.

"Comment exiger l'annulation des loyers alors que ces loyers permettent de payer les prêts hypothécaires des propriétaires? À moins que les paiements hypothécaires soient annulés et non possiblement reportés, cette demande est irrationnelle." selon Martin Messier, Président du RPHL.

Depuis le début de cette crise, les propriétaires de logements sont inquiets : ils doivent jongler avec des pertes d'emploi, des locataires qui préviennent déjà ne pas être capable de payer leur loyer au 1er avril et des banques qui reportent les paiements dus au cas par cas.

Les propriétaires aussi doivent changer leur méthode de paiement, comme instaurer une façon sécuritaire de payer le loyer par internet par exemple.

"Plusieurs propriétaires ont déjà communiqué avec leurs locataires pour discuter de la situation et voir comment accommoder la situation financière de chacun. Les associations de locataires devraient suivre l'exemple de plusieurs organismes et encourager les locataires à s'entendre avec les locateurs. La situation de crise est déjà assez stressante pour tous les québécois et la solidarité est de mise!" de conclure le RPHL

Nous avons eu plusieurs exemples cette semaine de bonne collaboration entre propriétaires et locataires, et même entre les locataires directement. Des demandes pour aider les locataires sont dans le mandat des associations de locataires mais faire des propositions qui envenimeront la situation est la voie à proscrire dans une période où la solidarité est de mise.

En résumé, le loyer est payable le 1er avril 2020 malgré la crise sanitaire à moins d'une entente entre le propriétaire et le locataire.

30 mars 2020
Copyright RPHL