Le marché locatif québécois une nouvelle fois oublié du budget fédéral

Le marché locatif québécois une nouvelle fois oublié du budget fédéral

Sherbrooke, le 20 avril 2021 --- Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) tient à réagir à l'annonce du premier budget fédéral de Madame Freeland.

Le budget présenté viendra en aide aux propriétaires pour la réalisation de travaux éco-énergétiques. Même si les détails sont à venir, le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) espère que ce programme sera aussi disponible pour les propriétaires de logements locatifs et non réservé aux propriétaires résidentiels.

"Le marché locatif est en mauvais état, de nombreux immeubles ont besoin d'être rénové et les propriétaires de logements soutenus. Même si les rénovations vertes sont à privilégier, de nombreux autres travaux sont à effectuer pour remettre à niveau les immeubles. Plus de subventions à la rénovation ou de crédits auraient dû être offerts par le gouvernement fédéral." selon Martin Messier, Président du RPHL.

Rappelons que le budget annoncé comprend une courte liste d’exemples de travaux « de rénovations profondes pour rendre les maisons plus vertes » qui seront admissibles :
- Remplacement d’une chaudière à mazout par une chaudière à haut rendement ou une thermopompe
- Remplacement des portes et les fenêtres qui laissent passer l’air
- Amélioration de l’isolation des murs, des sous-sols et du toit
- Installation d’un chauffe-eau à haute efficacité
- Installation de panneaux solaires


Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) regrette que le gouvernement fédéral encourage la construction de logements sociaux à grands frais, soit 1.5 milliards supplémentaires.
"Si cet argent avait été donné aux locataires par des suppléments au loyer, l'impact serait direct, rapide et soutiendrait les propriétaires privés. Il faut encourager les propriétaires privés et éviter de s'engouffrer dans la création et la détention d'immeubles par l'état." affirme le RPHL.

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) maintient que l'aide à la personne est la solution à privilégier.

Cette façon de fonctionner concurrence directement les propriétaires privés, pour qui les règles au niveau des augmentations de loyer sont désuètes. Le parc immobilier détenu par le public nécessite de l'entretien? Celui dans les mains du privé également...

Depuis plusieurs années, le marché de l'habitation n'a jamais été aussi difficile pour les propriétaires d'immeubles à logements.
"Il ne faut pas perdre de vue le fait que les propriétaires d'immeubles locatifs ne servent pas qu'à ramener des impôts et des taxes, mais contribuent, par leur gestion, l'entretien des immeubles et les services rendus aux locataires, à l'essor, l'économie et l'image des municipalités et de la province." de conclure le RPHL.

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) espère que les prochaines annonces fédérales rectifieront les annonces faites et que le marché locatif qui loge des millions de personnes à travers le canada sera mis de l'avant.

20 avril 2021
Copyright RPHL