Aides aux locataires : Les propriétaires font partie de la solution, les suppléments au loyer sont nécessaires!

Aides aux locataires : Les propriétaires font partie de la solution, les suppléments au loyer sont nécessaires!

Sherbrooke, le 11 juin 2021 --- Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) se réjouit de la mise en place d'aides pour les locataires avec le plan d'action de 60 millions de dollars du gouvernement, soit 2500 ménages dans le besoin qui recevront de l’aide pour payer leur loyer par l’entremise de nouvelles unités de supplément au loyer.

"Le marché locatif privé a des logements disponibles maintenant et grâce à ces subventions, les locataires pourront trouver plus facilement un logement à 3 semaines du 1er juillet pour y vivre." selon Martin Messier, président du RPHL.

Dans une des autres mesures annoncées, une partie de ces aides aussi sera remise aux municipalités afin de contribuer avec ces dernières, entre autres, à l'hébergement d'urgence ou l'entreposage des biens des locataires sans logis à la fin de leur bail.

Cette mesure réglera plusieurs enjeux liés aux retards dans la livraison des logements dans le domaine de la construction neuve, mais viendra aussi en aide à ceux qui n'auront pas encore signé un bail au 1er juillet 2021.

"Les propriétaires locatifs craignent que les locataires ne puissent pas déménager à la date de fin du bail car leur nouveau logement n'est pas prêt. Par cette mesure, le Gouvernement enlève une pression des épaules des locataires et des propriétaires." d'ajouter le RPHL.

Il s'agit d'un pas dans la bonne direction. Il faut cependant poursuivre le développement des mesures pour diminuer les impacts et, selon nous, la rénovation du parc locatif fait partie de la solution, ainsi qu'une réforme du système de fixation de loyer.

"Les coûts des matériaux ont explosé, le coût de la main d’œuvre aussi, sans compter la pénurie dans le domaine de la construction qui provoque des délais importants avant la réalisation de travaux." constate le RPHL.


Registre des loyers

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) réitère qu'un registre des loyers n'est pas la solution.

Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) appuie la ministre Andrée Laforest qui considère qu'un registre des loyers serait trop coûteux.

Selon Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations Locatives (RPHL) , ce registre ne vient pas régler la situation et les coûts seraient inadéquats.


Les locataires sont déjà protégés avec le maintien dans les lieux, impliquant qu'un propriétaire ne peut mettre fin au bail sans recourir au Tribunal administratif du logement. De plus, s'ajoute le fait que contrairement à tous les autres contrats signés, le locataire pourrait revenir sur son entente et faire changer le contrat quant au montant du loyer!

11 juin 2021
Copyright RPHL