RPHL appelle à la prudence avant de promouvoir le besoin de nouveaux logements pour les étudiants!

RPHL appelle à la prudence avant de promouvoir le besoin de nouveaux logements pour les étudiants!

Sherbrooke, le 8 septembre 2017 ---- Le Regroupement des Propriétaires d'Habitations locatives (RPHL) sursaute en constatant les recommandations concernant la construction de nouveaux logements.
L’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) propose que les villes universitaires se penchent sur la question du logement étudiant, ainsi que la construction de logements standards, plutôt que des résidences.

Le RPHL convient que dans une ville étudiante, telle que Sherbrooke, une importante proportion des clients-locataires pour les logements standards sont des étudiants. D'ailleurs, le marché privé est à même de combler une grande variété de besoins en ce sens.

«Le marché locatif québécois connaît une crise. Les taux d'inoccupation augmentent sans cesse depuis quelques années, donc de nombreux logements sont déjà disponibles et permettent dès aujourd'hui à des milliers de locataires de se loger de façon convenable» selon Martin Messier, Président du RPHL.

Avec un taux d'inoccupation particulièrement élevé à Sherbrooke à 6,4%, nous invitons les municipalités ainsi que l'UTILE à effectuer des études de marché pour en faire ressortir les besoins, avant de faire la promotion de nouvelles constructions. Les propriétaires privés, avec leurs logements libres, font actuellement la partie de la solution.

Dans un souci de développement durable, le RPHL recommande plutôt une collaboration entre les associations pour le logement étudiant et les associations de propriétaires, afin de commencer par la promotion des logements existants.

Le RPHL existe depuis 1980 et défend les droits et intérêts des propriétaires de logements locatifs de l'Estrie et de la Haute-Yamaska, tout en offrant une panoplie de services à ses membres.

08 septembre 2017
Copyright RPHL